• L'Yonne (la rivière)

    Le texte suivant est tiré de Wikipedia.

        L'Yonne est une rivière de la moitié nord de la France, coulant principalement dans l'ouest de la région Bourgogne. Elle est le principal affluent gauche de la Seine. Elle a donné son nom au département de l'Yonne.

      L'Yonne est en réalité le principal cours d'eau du bassin de la Seine, et géographiquement, c'est l'Yonne qui coule à Paris. Par sa direction et son débit, l'Yonne a joué un grand rôle dans le développement et l'approvisionnement de Paris, depuis le Moyen Âge jusqu'à l'époque des chemins de fer, notamment pour le flottage du bois de chauffage depuis le Morvanet la descente des vins de Basse-Bourgogne.

    Étymologie

        Le nom de l'Yonne vient du celte Ica-onna, qui a donné leur nom aux habitants du département du même nom, les Icaunais. Le terme onno est attesté dans le glossaire d'Endlicher où il est traduit par le latin flumenica est également une racine hydronymique.

    La source

    L'Yonne (la rivière)     

         L'Yonne prend sa source dans une tourbière sur le Mont Préneley à 738 mètres d'altitude, au cœur de la forêt de La Gravelle dans le massif du Morvan. Elle se situe sur le territoire de la commune de Glux-en-Glenne, au sud-est de Château-Chinon.

         La pente moyenne de l'Yonne est de 2,38 pour mille. Son bassin-versant est estimé à 10 836 km2. L'Yonne apporte à la Seine une moyenne de 93 mètres cubes par seconde. Le débit de l'Yonne étant supérieur à celui de la Seine à la confluence, c'est géographiquement la Seine qui se jette dans l'Yonne.

    Plusieurs retenues ont une incidence sur l'Yonne :

    • la retenue de Pannecière (sur l'Yonne), la plus importante, avec une capacité de 82 500 000 m3 ;
    • la retenue des Settons (sur la Cure) ;
    • la retenue de Chaumeçon (sur le Chalaux) ;
    • la retenue de Crescent (à la confluence de la Cure et du Chalaux).

        Par sa longueur de 293 kilomètres, l'Yonne est la 16e rivière de France et représente le principal affluent rive gauche de la Seine.

        Elle se jette dans la Seine à Montereau-Fault-Yonne, dans le département de Seine-et-Marne.

    . Principaux affluents et sous-affluents

    D'amont en aval :

    • le Touron (D)
    • l'Houssière (D) (ou Oussière)
    • l'Anguison (D)
    • l'Auxois (D)
    • le Beuvron (G)
    • la Druyes (G) (ou ruisseau d'Andryes)
    • le Sauzay (G)
    • la Cure (D)
    • le Ru de Vallan (D)
    • le Chalaux (G)
    • le Cousin (D)
    • le Vau de Bouche (D)
    • le Ru de Baulches (G)
    • le Ru de Sinotte (D)
    • le Serein (D)
    • l'Armançon (D)
    • le Ravillon (G)
    • la Brenne (D)
    • l'Armance (D)
    • l'Oze (D)
    • le Tholon (G)
    • le Vrin (G)
    • la Vanne (D)
    • la Gaillarde (D)
    • l'Oreuse (D)

        Par son débit nettement supérieur à celui de la Seine à Montereau, c'est l'Yonne qui est le véritable cours d'eau principal du Bassin parisien.

     

    « Un site pour commander vos mouches artificielles en toute sécuritéLe Chalaux »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :